arbres

Communiqué Abattage

Aulnay, le 19 décembre 2017

Aulnay Environnement a été ces derniers jours contacté à propos de l’abattage imminent ou déjà en cours de platanes sur le boulevard Lefèvre, route de Bondy et avenue Jean Jaurès.

Il faut bien distinguer le cas de ces platanes de celui des tilleuls de l’ex-place Camélinat. Si trois arbres y sont en effet mal en point, tous les autres sont en bonne santé. Lorsque nous protestons contre l’abattage de ces arbres, c’est qu’il est imposé par un projet de parking souterrain dont nous avons dénoncé tous les aspects négatifs en proposant une solution alternative, critique et proposition qui n’ont à ce jour reçu aucune réponse si ce n’est la dérision et une forme de mépris.

Beaucoup d’autres arbres seront abattus le long de l’ex-nationale 2. Mais il s’agit là d’un projet bénéfique à terme pour tous les Aulnaysiens, la réalisation de la ligne 16 du métro. Chaque fois que l’intérêt général est en jeu, nous sommes conscients qu’il faut se résigner à des décisions douloureuses.

Il en est ainsi des abattages en cours. Le responsable des services municipaux nous a indiqué que les arbres concernés sont atteints par un parasite contre lequel il n’y a pas de remède, qu’ils peuvent présenter un danger, et qu’ils seront remplacés dès le printemps prochain par des essences moins vulnérables, charmes ou prunus.

Une page d’Oxygène a certes été consacrée à ce problème dans le numéro de septembre, mais sans calendrier précis. Rien sur le site de la ville. Il faut aller sur Facebook. Des courriers ont étés distribués, mais l’impossibilité d’atteindre les boîtes à lettres de beaucoup de résidences rend ce mode de communication peu efficace dans certains quartiers.

Certes, trop d’Aulnaysiens sont peu curieux de l’actualité de la commune, et perçoivent le magazine municipal comme un outil de propagande. On ne peut toujours leur donner tort.

Il reste que la politique de communication sur ce genre de problème est à revoir. Il faut comprendre que ces abattages, ajoutés à tous les bouleversements du paysage liés aux opérations immobilières qui se multiplient, ont un effet désastreux sur les habitants, qui sont très attachés à leurs arbres. Un sentiment et une émotion qu’il faut traiter avec respect. Un courrier postal adressés aux riverains, un affichage conséquent pour tous les usagers de la rue, avec l’annonce d’un calendrier aussi précis que possible pour la reconstitution des alignements, voilà ce qu’il faudrait envisager. Certes, cela a un prix. Le prix d’un slogan électoral : « Aulnay respectueuse ».

arbres, Camélinat, Nos Actions

Sauvons nos tilleuls, non au parking souterrain !

Aulnay, le 16 octobre 2017

Monsieur le Maire,

Nous connaissons l’ancienne place Camélinat depuis des années, voire des décennies, pour encore beaucoup d’entre nous, depuis notre enfance, et nous aimons cette place que la commission départementale du patrimoine a déclaré d’intérêt patrimonial.

Nous vous demandons instamment, Monsieur le Maire, de ne pas en détruire tout le charme en creusant sous cette place un parking souterrain.

Ce projet va entraîner la disparition de tilleuls centenaires qui en font  un ornement important.

Mais peut-être n’êtes-vous pas sensible à ce charme : nous souhaiterions alors que vous perceviez quel non-sens cela représente d’installer un parking sous cette petite place où circulent chaque jour les centaines d’enfants du collège, et bientôt de l’école primaire et de la maternelle que vous prévoyez d’installer à la place de l’annexe du collège.

Nous souhaiterions que vous preniez sérieusement en compte, dans un quartier où la nappe  phréatique est à faible profondeur, à quels dangers vont être exposées les constructions avoisinantes par le cuvelage de ce parking public, ajouté à celui du parking privé du nouvel immeuble de 45 logements prévu sur un côté de la place.

Enfin les travaux de ce parking vont asphyxier un quartier dans lequel la circulation est déjà difficile, en particulier aux heures de sortie des classes, et fera à coup sûr disparaître quelques-uns des  derniers commerces, en particulier la boulangerie. Sa baisse de fréquentation est déjà sensible après la disparition du café voisin dont l’immeuble a été racheté pour être détruit par le promoteur de l’immeuble de 45 logements.

NOUS NE SOMMES PAS PASSÉISTES : nous pensons que faire disparaître le parking en surface qui encombre la place serait une bonne chose, de même que les aménagements promis : nouveau revêtement, fontaine, etc.

MAIS IL Y A BEAUCOUP MIEUX À FAIRE QU’UN PARKING SOUTERRAIN : la libération, rue des Écoles, à quelques dizaines de mètres de la place, du terrain de l’ancienne perception permettrait d’y édifier un parking à 3 niveaux (en silo) avec la même capacité que l’actuel parking sur la place.

 Ce projet serait moins préjudiciable pour les finances communales, car il coûterait bien moins que les 5 millions d’Euros prévus pour le parking souterrain.

NOUS VOUS DEMANDONS DE SUSPENDRE LE PROJET DE PARKING SOUTERRAIN ET D’ÉTUDIER SÉRIEUSEMENT LA POSSIBILITÉ D’UN PARKING EN SILO RUE DES ÉCOLES.

 NOUS VOUS DEMANDONS D’ENTENDRE ENFIN LA VOIX DES HABITANTS ET D’ENTREPRENDRE UNE VÉRITABLE CONCERTATION.

L’URBANISME BRUTAL QUE VOUS METTEZ EN ŒUVRE N’EST PAS CONFORME À VOTRE PROMESSE ÉLECTORALE D’UN « AULNAY RESPECTUEUSE » !

Lien vers la pétition en ligne

Place Cameliant 10x15

 

 

 

arbres

Lettre au Maire , Peupliers du Stade

Aulnay, le 24 novembre 2016

Monsieur Le Maire,

Nous venons d’être alertés par une habitante du quartier : une rangée de peupliers bordant le stade du Moulin Neuf du côté du lycée serait vouée à l’abattage. La personne s’est adressée aux services techniques qui lui ont donné comme réponse la nécessité d’abattre ces arbres pour installer les éclairages du terrain de sport. Est-il nécessaire d’abattre tous les arbres ? Ces arbres contribuent à l’agrément du paysage et jouent un rôle écologique non négligeable.

Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir inviter les services techniques à réexaminer cette décision.

Avec nos salutations respectueuses,

Le président d’Aulnay Environnement,