Compte-rendus

AG d’Aulnay Environnement du 12 Mars 2019 Rapport moral

 Comment concevons-nous le rôle d’une association environnementale centrée sur le paysage urbain ?

En tous cas pas un service public. Nous sommes d’abord des lanceurs d’alerte. Nous avons besoin que les habitants nous informent, mais qu’ensuite ils prennent leur part et nous soutiennent déjà un minimum en adhérant. Nous souhaiterions être perçus comme des porteurs de la voix d’un grand nombre d’Aulnaysiens, une sorte de corps intermédiaire soucieux avant tout de l’intérêt général et non des intérêts particuliers, donc comme des interlocuteurs avec lesquels on débat et on élabore des compromis. Tout au moins que l’on considère comme des relais d’information, des gens auxquels on répond lorsqu’ils expriment des inquiétudes. Avec un souci de pacifier l’espace citoyen. Un maire devrait pouvoir se dire : j’ai fait mon possible pour que chacun se sente entendu et respecté.

Nous avons cru au début aux bonnes paroles, avec la promesse de rencontres biannuelles. Mais on s’est vite rendu compte que certains sujets étaient tabous (place ex-Camélinat) et qu’il n’était absolument pas question de discuter de quoi que ce soit.

Le contexte apparaît aujourd’hui comme extrêmement dégradé. Nos demandes de rencontre restent sans réponse, comme tout notre courrier. Il est évident que les élus ne nous considèrent pas comme des partenaires, mais comme des adversaires politiques, voire des ennemis, qu’il faut faire taire. Nos objections contre le projet de la place Abrioux ont été présentées le 27 novembre, devant les acteurs économiques, comme une opposition purement politicienne. Nous avons donc appris que la nappe phréatique n’existait qu’en tant qu’agitatrice politicienne.

Nous sommes face à une équipe qui a renié toutes ses promesses de mettre fin au bétonnage et de consulter les citoyens sur tous les grands projets, qui multiplie les actions juridiques pour bâillonner les rares canaux d’information libre que sont les blogs, et dont les trolls et les propagandistes s’emploient à pourrir tout débat.

Bref, la démocratie à Aulnay est très malade. 

Cela n’est pas un problème de tendance politique, de droite ou de gauche, mais de conception autoritaire du pouvoir. Les structures démocratiques existent (conseil de quartier, comité de pilotage des Conseils de Quartier, CESE, etc.), mais elles sont vidées de leur sens, et ne servent que de réunions pour informer de décisions déjà prises. Il n’est pas question ici que le  pouvoir puisse le moins du monde se partager, et que des projets puissent s’élaborer en commun (à l’exception notable du plan de circulation, mais il y aurait là-dessus aussi à redire). On n’est informé que de ce qui a été décidé. Tout étant affaire de techniciens et de spécialistes, les citoyens n’ont pas leur mot à dire dans l’élaboration des projets.

A Aulnay comme dans le reste du pays, nous attendons autre chose. À quand sur Aulnay un grand débat où nous pourrons définir avec les élus l’avenir de notre ville ? (Dans une commune où la municipalité n’a même pas été capable d’organiser la deuxième série de réunions du Grand Débat qu’elle avait promis !)

A l’occasion de ce Grand Débat, nous nous sommes rapprochés de trois associations également soucieuses de faire vivre la démocratie : Vivre Mieux Ensemble, le Cercle Amical Démocratique Aulnaysien, la Ligue des Droits de l’Homme. Nous avons organisé conjointement un débat sur le thème de la démocratie. Il en est sorti des idées intéressantes sur la démocratie locale que nous comptons soumettre aux candidats des prochaines municipales. Nous espérons également que la synergie qui est apparue à cette occasion avec les autres associations nous permettra de coordonner nos efforts pour la défense du parc Ballanger. En attendant, nous participons à la fête organisée  par VME samedi 16 mars.

Si débat il y avait, la position  d’Aulnay Environnement pourrait alors se résumer ainsi : oui au développement de notre ville, oui à des constructions. Ainsi nous n’avons émis aucune critique contre les opérations le long du CD 115 qui respectent les deux demandes faites par les Aulnaysiens : retrait et hauteur raisonnable. Mais nous souhaitons une croissance mesurée, respectueuse de la volumétrie du bâti actuel et ménageant la circulation des piétons et l’éclairage naturel de nos rues étroites, une croissance qui s’accompagne de la création des équipements qui nous manquent : des locaux associatifs, une salle des fêtes et une médiathèque dignes d’une ville de bientôt 100 000 habitants, et non d’un bourg de la France profonde, souvent d’ailleurs mieux équipé. 

Compte-rendus

Compte-rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire d’Aulnay Environnement du 12 mars 2019

Début de séance : 19h30

Rapport moral et rapport d’activités

Le rapport moral sur les activités de l’association pour l’année 2018 est présenté par René-Augustin Bougourd, Président de l’association Aulnay Environnement.

En annexe1, le rapport moral et le rapport d’activités

è VOTE : les rapports moral et d’activités sont approuvés  à l’unanimité

Rapport financier

Le rapport financier pour l’année 2018 est présenté par Robert Halifax, Trésorier d’Aulnay Environnement.

  • L’association a reçu 135 adhésions en 2018 pour 1739€ de cotisations.
  • La cotisation pour 2018 est inchangé soit 10€ par an minimum.
  • La gestion pour 2018 se solde par une perte de 866,43€.
  • En annexe2, le bilan financier

è VOTE : le rapport financier est approuvé à l’unanimité

Actions prévues sur 2019

  • Piscine
  • Place Jean-Claude ABRIOUX  requête au Tribunal administratif
  • Francilia et le Parc Ballanger présentation du projet de la ville sur lequel nous sommes en désaccord présenté par René-Augustin BOUGOURD.
  • 22H le gardien est arrivé et a demandé la remise en place de la salle.  Le renouvellement du bureau sera discuté lors du conseil  du 2 Avril 2019 avec établissement du bureau pour 2019  

Pour info le renouvellement du Conseil d’Administration

  • 3 sièges sont à renouveler : Mme  CAU Sylviane  qui a demandé sa démission du bureau durant 2018 elle est rarement à Aulnay remplacé au bureau par M.QUEMENER Daniel, Mme BLAZA Evelyne et M. BOUGOURD René-Augustin.

Fin de séance :  22h00

Compte-rendus

Compte-rendu de la réunion du Conseil d’Administration du 8 janvier 2019

Présents : René-Augustin BOUGOURD, Robert HALIFAX, Jean-Louis KARKIDES, Jean-Louis SOLBES, Évelyne BLAZA

Excusés : Chantal WOLLBERG, Christian BAUSSON, Daniel QUEMENER

Problème lié au désamiantage du Galion

Nous recevons une délégation de mamans du quartier, représentantes des parents d’élèves du Groupe scolaire Paul Eluard et membres du conseil de quartier autour de la problématique du stockage des déchets amiantés en périphérie du groupe scolaire et de l’église.

Rappel des faits :

  • Début des travaux de désamiantage en Novembre 2018
  • Conseil de quartier le 4 décembre 2018 avec à l’ordre du jour la présentation des travaux et le projet ; en raison d’un manque d’information sur la tenue de cette réunion (encart dans Oxygène et convocation des seuls membres du conseil de quartier), seulement 2 personnes du quartier du Galion étaient présentes, les autres membres venant du quartier voisin moins concerné.
  • Les riverains s’aperçoivent que les sacs contenant les déchets amiantés sont stockés contre le mur d’enceinte de l’école, mur dégradé par lequel des enfants peuvent s’introduire dans le terrain. Ces sacs qui doivent en principe être rapidement et régulièrement évacués ne le sont pas et plus de 200 sacs sont dénombrés. Les parents alertent la municipalité mais ce n’est qu’après la médiatisation des faits que les sacs sont déplacés à l’intérieur d’un des bâtiments et que des mesures sont faites.

En vue d’un rendez-vous avec le maire, l’appui et l’expertise d’Aulnay environnement est requis par les personnes présentes. Les propositions suivantes sont faites :

  • demander la délocalisation des écoles avec arrêt des travaux tant que cela n’est pas fait,
  • mettre en avant la responsabilité du maire en ce qui concerne les risques sanitaires encourus (environ 400 enfants fréquentent le groupe scolaire sans compter les paroissiens de l’église)
  • mettre en avant le fait qu’il est inadmissible que le côté économique (stocker pour limiter les coûts de transports) prévale sur la santé des enfants et des riverains.

R.-A. BOUGOURD préparera un courrier dans ce sens et le transmettra aux parents d’élèves.

Validation du CR de la réunion du CA du 4 décembre 2018 et point sur les actions

R.-A. BOUGOURD doit encore transmettre le dossier à Jean-Louis KARKIDES en vue d’une prise de contact avec Emeline HEYDON (enseignante qui souhaiterait une intervention dans sa classe sur le thème de l’engagement associatif .

Le CR est approuvé à l’unanimité.

Assemblée générale

L’assemblée générale aura lieu le 12 mars 2019.

Projet Val Francilia

Publication à préparer par R.-A. BOUGOURD pour dénoncer la privatisation du Parc Robert Ballanger.

Modification du PLU

DOSSIER A PREPARER TRES SERIEUSEMENT POUR FEVRIER.

Questions diverses

R.A. BOUGOURD fait un retour sur l’Assemblée Générale d’Environnement 93.

Fin de la réunion : 22 h

Prochaine réunion du bureau

Mardi  5 février 2019